Assistance de probation

Bewährungshilfe

L'assistance de probation doit toujours être ordonnée si des doutes subsistent quant à la probation, surtout dans le cas des libérations suite à de longues peines ou mesures. L'objectif de cette assistance de probation est d'aider le condamné de manière ciblée pour empêcher toute récidive. Cela se passe dans les services de probation et d'exécution où, d'une part, les facteurs de risques significatifs par rapport au délit sont examinés (par exemple le comportement, l'attitude), et où, d'autre part, l'intégration sociale est encouragée, surtout lors de la recherche d'un travail et d'un logement ainsi que par rapport à la participation à la vie sociale et culturelle.

Outre l'assistance effective de probation, d'autres missions légales ayant une fonction consultative en toile de fond sont accomplies à l'Office de l'exécution judiciaire :

  • programmes d'apprentissage
  • contrôle du respect des règles de conduite
  • assainissement des dettes
  • consultation sociale en prison
  • rapport social
  • coordination des bénévoles

Modalités & exécution

Le risque de récidive ou d'atteinte émanant d'une/e délinquant/e est toujours un critère pour ordonner l'assistance de probation. En outre, l'assistance de probation doit être ordonnée lorsqu'un besoin avéré de conseil et de suivi se fait sentir et qu'il n'existe aucun réseau ou relation de suivi, et lorsque le futur libéré conditionnel est motivé ou qu'une chance existe de le motiver suffisamment.
Un besoin de suivi existe notamment en cas de relations inexistantes ou entamées, de conditions de logement insatisfaisantes, de chômage ou de difficultés par rapport au travail, d'un manque de formation, de problèmes financiers, d'addiction, de graves problèmes de santé, d'une maladie mentale et d'une hypersollicitation lorsqu'il s'agit de résoudre des problèmes d'ordre pratique.

En savoir plus

Fondements juridiques