Psychiatrisch-Psychologischer Dienst

Le Service de psychiatrie et de psychologie (SPP) compte 50 personnes issues de différentes catégories professionnelles (psychologie, médecine, soins infirmiers) collaborant de manière interdisciplinaire.

Les principaux champs d'activité du SPP

Mise en œuvre de thérapies visant à prévenir les délits et évaluations des risques, surtout ceux liés à la délinquance sexuelle et aux actes délictueux de violence

Environ 250 délinquants suivent d'une façon continue des programmes de traitement visant à prévenir les délits, ce pendant la détention ou après celle-ci. Conformément à l'art. 59 CP, 24 places destinées aux clients suivant un traitement stationnaire sont venues compléter, depuis l'été 2009, l'éventail des offres thérapeutiques du SPP au sein de l' établissement pénitentiaire de Pöschwies , ce qui est une conséquence directe des nouvelles dispositions du Code pénal. Depuis l'automne 2010, le SPP est représenté par un service au sein du centre d'exécution des mesures de Uitikon.

Prise en charge psychiatrique primaire dans toutes les prisons ainsi que dans les établissements d'exécution judiciaire et d'exécution des mesures dans le canton de Zurich

Chaque année, le SPP suit environ 1 300 délinquants dans les prisons du canton de Zurich. L'influence et la stabilisation des tableaux cliniques psychiatriques aigus sont au cœur de la prise en charge psychiatrique primaire durant la détention. Chaque année, le SPP réalise environ 12 000 consultations.

Evaluation et assurance qualité

L'évaluation des programmes thérapeutiques ainsi que l'examen et le développement des processus de diagnostic sont les points principaux de la recherche appliquée du SPP.